Restaurant Da Graziella rue des Petites Écuries. Crédit photos : Tiphaine Dubled / ParisBouge.com.

Une table se mue du côté de la rue des Petites Écuries ! Une habitude devenue coutume pour les tables de cette artère parisienne. Après Bronco, ancien diner à la sauce américaine devenu table bistrotière et bientôt sur la fin, voilà que Vivant Table laisse la place à la pizzeria Da Graziella.

Paris ne se transformerait-il pas en little Italy ? Alors que les trattorias poussent à tour de bras, que les pizzas se déclinent, s’interprètent select et gourmettes chez Bijou, et même gluten free au Biglove caffè, voilà que la pizza Da Graziella entre dans la danse avec au programme une pizza sans chichi, ni fioriture mais faite avec amour. De Vivant Table voisin de Vivant, seuls les murs ont résisté à cette tornade italienne de bon goût. Banquettes en bois, chaises en fer forgé et tables en marbre vert nous attirent vers le four à pizza et la cuisine au design léché.

La pizzeria Da Graziella donne le ton : une pizza franche et napolitaine à la pâte chouchoutée et nourrie des produits signés du meilleur de l'Italy. Un hommage au berceau de la pizza, Napoli et au terroir riche et fructueux de la Campanie. On s’exalte d’une margherita aussi classique que mystique et devient baba face à la pizza fritte, ripiena, calzone à la pâte frite, qui cache en son antre, spalla, épaule cuite au foin, ricotta de bufflone fondante à souhait et huile d’olive della Penisola Sorrentina. Pour relever l’ensemble, huile piquante maison, boostée de piments ramassés pendant l’été sur la côte Amalfitaine.

Chez Da Graziella, le dessert se partage et là, gare à la gourmandise, Pizza fritta al cioccolato, petit tronçon de pâte à pizza frit baigné de chocolat chaud maison et ponctué de sucre glace. Et pour garder un peu de la chaleur et du soleil de la côte italienne, un traditionnel limoncello. Da Graziella si mangia benissimo !

Da Graziella, 43 rue des Petites Écuries, 75010 Paris. Pizza margherita à 13€ et fritte ripiena à 16€, dessert à 7€, limoncello à 6€.

Crédit photos : Tiphaine Dubled / ParisBouge.com.

A lire aussi

Bouillon Pigalle, pas de chichi et petits prix dans le 18ème

Vins des Pyrénées, bistrot à la française

La Maison de La Poutine débarque à Paris

Sarra, le sarrasin se décline rue Mandar

Mulko, street food et assiettes méditerranéennes rue d'Enghien

Persil & Mimosa, café cantine caché dans le 11ème

ParisBouge.com