Le Balm, le raffinement et le goût à la portée de tous. crédit photos : Emilie Vidaud.

Certes les murs ont des oreilles mais bien souvent ils ont aussi une histoire. Celle du Balm est non des moindres, puisqu'il s'agissait de l'un des bistrots les plus courus du tout Paris des Lumières. N'ayant gardé du Bœuf A La Mode que les initiales, le Balm n'en reste pas moins un haut lieu épicurien, où le bon goût est tout autant esthétique qu'il est gustatif.

Véritable écrin au design épuré et résolument new-yorkais, le Balm surprend par son decorum végétal où la sensualité s'accouple sans vergogne avec le luxe désinhibé. Habillés par les portraits de femmes lascives, fruit du travail de Marc Lagrange le célèbre photographe d'art et publicité, les murs de pierre bruts de décoffrage tranchent avec la sensualité des remparts d'eau et des jeux de transparence qui animent cet espace. Sans aucun doute, le lieu laisse sans voix par tant d'élégance. « Il faut innover, savoir prendre des risques pour affirmer avec force des partis pris esthétiques et gustatifs », déclame en souriant Pierrick, l'une des deux têtes pensantes du Balm. Epris de décoration et de graphisme, cet élégant quadra n'en est pas à son premier coup d'essai en matière de restauration. En duo avec sa compagne venue du pays du sourire, Kanya, il a ouvert le Thaïm et le Baan Kanya, deux établissements de renom en matière de gastronomie thaï. Au Balm, c'est elle qui gère d'une main de fer et avec un goût de velours la carte des mets proposés. La cuisine est contemporaine et l'assiette copieuse mais délicate. Comme ces Saint-Jacques poêlées accompagnées d'une merveilleuse purée de topinambours (35 euros) ou ce sablé breton au chèvre caramélisé relevé d'une glace caramel au beurre salé (9 euros), à se damner. Conclusion ? On aurait tort de se laisser intimider par la beauté du lieu, tant les prix sont raisonnables. Car sachez-le, le Balm affiche une politique d'accessibilité à toutes les bourses avec un Bœuf À La Mode burger à base de black angus, dont le prix excède à peine la vingtaine d'euros. Sans aucun doute, l'un des lieux les plus prometteurs de cette année 2013.

Le restaurant le Balm est ouvert du lundi au vendredi de 12h à 15h puis de 19h00 à 23h30 et de samedi de 19h00 à 23h30.

balm resto paris
balm resto paris

A lire aussi

Restaurant Marcello, l'Italie à Saint-Germain-des-Prés

Dépôt Légal : repère sucré et salé de Christophe Adam

Restaurant Vava, nouvelle table dans le 18ème

Jah Jah by Le Tricycle, nouveau spot rue des Petites-Écuries

Café Ineko, honneur au végétal rue des Gravilliers

Café Mirabelle, ode gourmande à la pâtisserie