Le Grand Train, nouveau projet du Ground Control et de la SNCF. Crédit photos : Jane Roussel / ParisBouge.com.

Squatteur de génie, le Ground Control, s’installait l’année dernière dans un entrepôt désaffecté de la SNCF, dans le 18ème rue Ordener. Cette année naît le Grand Train, de l’association du collectif à la société de chemins de fer, du 30 avril au 16 octobre. Parés pour une grande vadrouille ?

C’était déjà cool, de boire une bière le cul posé sur les rails, entre un poulailler, un fond de musique électro et les trains en partance de la Gare du Nord. Mais cette année, l’entrepôt de la Chapelle, désaffecté depuis 2013, occupé depuis un an par le Ground Control, accueille un projet d’une toute autre envergure, sous le nom de Grand Train.

Les cours, le préau, les transats au soleil et terrains de pétanques ne bougent pas, rassurez-vous. Les coins bars de l’année dernière ont fait des petits un peu partout, à l’intérieur du lieu. Les restaurants forment carrément une grande famille : aujourd’hui au nombre de huit, avec The Asado Club, Jules et Shim dans une salle aux motifs asiatiques bien colorée, le pâtissier (sans gluten) Helmut Newcake... Ou encore, Rosetta, reine de la pizza, déjà présente l’année passée, qui s’installe sous un tableau d’affichage SNCF vintage, où on peut lire son menu. La déco canon est un peu le fil conducteur de ce labyrinthe du cool. Un resto squatte carrément une première classe de train Corail (on a appris au passage que corail signifie confort sur les rails). Un autre est reconstitué dans un wagon, sous un hangar, avec vue sur un écran de cinéma qui diffuse les paysages du Paris-Venise. Côté soundsystem, le problème de voisinage est réglé : la salle comité du personnel équipée de billards, babyfoot et flippers, surplombés d’une boule à facettes supra kitsch, mettra l’ambiance. Pendant la balade dans les 2 000 m2 du Grand Train, on tombe sur un salon de tatouage, une petite salle de cinéma, une librairie, une bibliothèque participative, une salle de jeux (et de garderie) pour les enfants…

Si le lieu prend de la taille, et regorge d’activités marrantes, on y va aussi pour découvrir le patrimoine culturel des chemins de fer français, au cœur du projet - en même temps avec un nom comme Grand Train, on s’en doutait, non ? L’ancien centre de maintenance de la Chapelle se transforme en musée éphémère avec l’exposition de 25 locomotives, à travers les époques. La promenade ferroviaire est exaltante, pour les gamins émerveillés ou les fans d’Harry Potter, devant les roues d’1,75m de la locomotive à vapeur, très Poudlard Express, dans son genre. Une salle des objets perdus (retrouvés, pour de vrai, dans des trains), une salle de maquettes de trains, une autre d’exposition des tenues de cheminots… Sans bouger, et sans blaguer, le Grand Train a carrément de quoi nous faire voyager tout l’été.

Le Grand Train se situe au 26ter rue Ordener, 75018 Paris. Il est ouvert du mercredi au dimanche de 11h à 23h30, du 30 avril au 16 octobre. Entrée libre. Marché le week-end.

Edit : suite à un problème administratif, le Grand Train a du retarder l'ouverture de ses portes. Plus d'informations à venir. 

Edit 2 : Ca y est, c'est ouvert.

Crédit photos : Jane Roussel / ParisBouge.com.

A lire aussi

Ground Control débarque dans le 12ème

Le Barbylone, nouvelle cave à bières de la rue Marcadet

Bluebird, bar à cocktails, ambiance fish and gin

OFF Paris Seine : un bar flottant s'installe dans un hôtel insolite sur la Seine

Le Jardin Municipal : apéro bucolique au Crédit Municipal de Paris

La Halle Papin : la nouvelle friche culturelle du collectif Soukmachines