Café Fluctuat Nec Mergitur sur la place de la République. Crédits photos : Tiphaine Dubled / ParisBouge.com.

Un an après l’incendie du Café Monde et Médias, le café de la place de la République fait peau neuve (ou presque) avec l’ouverture du Café Fluctuat Nec Mergitur. Si le bar est un bon spot pour les beaux jours, la cuisine est toujours décevante.

Le Café du Monde et Médias renaît de ses cendres sous un nouveau nom, porteur de (double) sens : Fluctuat Nec Mergitur. La devise parisienne : Il est battu par les flots mais ne sombre pas fait écho aux symboles de résistance installés place de la République. Mais aussi, comme un clin d’œil, à la réouverture du café après douze mois de travaux suite à un incendie survenu en février 2015. Un an plus tard donc, le lieu reprend sa déco d’antan. S’il est la propriété de la mairie de Paris, son gérant est (toujours) le Groupe SOS, entreprise sociale. On garde les grandes baies vitrées qui rendent l’espace ultra lumineux et offrent une vue imprenable sur la place rénovée, le mobilier sobre. On nous avait parlé d' une ambiance conviviale et festive mais le résultat est un peu différent. Le café a bien des airs de cantine avec ses grandes tablées, mais pour la convivialité, on repassera. L’amabilité de l’équipe est inégale, et l’accueil assez expéditif, même si le service reste correct. Côté bouffe, le Café Monde et Médias, c’était pas ça… On nous promettait cette fois de meilleurs produits pour la cuisine du Fluctuat Nec Mergitur, mais c’est globalement assez décevant. La cassolette de légumes, par exemple, manque de goût et ressemble davantage à une soupe qu’on aurait oublié de mixer, quand le bœuf aux olives baigne dans une sauce, pour le coup, trop salée. Côté bar, certains produits sont locaux : la bière Gallia ou la Demory, le jambon beurre 100% parigot préparé à partir de jambon Doumbéa, dernier producteur parisien. Ça, on approuve les yeux fermés. Sur le papier, le concept garde une trame similaire au Café Monde et Médias : au comptoir (gigantesque) l’express pointe à 1€ quand le demi plafonne à 3€. Populaire et abordable, donc. Mention spéciale pour l’happy hour avec sa formule au poil : pinte + frites maison (plutôt canon) à 7,40€. Vous l’aurez compris, le Café Fluctuat Nec Mergitur n’est pas notre adresse préférée de l’année. Mais on garde l’endroit sous le coude pour sa large terrasse, sa vue imprenable sur la statue de la République et son super miroir d’eau. Spot sympathique pour une bière en fin de journée.

Le café Fluctuat Nec Mergitur se situe au 18 place de la République, 75010 Paris. Comptez 10,90€ pour un plat du jour seul ou 14,90€ en formule avec entrée ou dessert, 3,60€ pour un demi de Demory et 3,90€ pour le jambon beurre. Ouvert tous les jours, de 7h30 à 2h.

Crédits photos : Tiphaine Dubled / ParisBouge.com.

Vous avez aimé cet article ?

Et si vous offriez un petit café à l'équipe de ParisBouge ?

 Offrir un café

A lire aussi

Bouillon Pigalle, pas de chichi et petits prix dans le 18ème

Vins des Pyrénées, bistrot à la française

La Maison de La Poutine débarque à Paris

Sarra, le sarrasin se décline rue Mandar

Mulko, street food et assiettes méditerranéennes rue d'Enghien

Persil & Mimosa, café cantine caché dans le 11ème

ParisBouge.com