L'art de Latifa Echakhch, Prix Marcel Duchamp 2013, est présenté au Centre Pompidou, à partir du 8 octobre. Crédit photo : Latifa Echakhch, La dépossession, 2014, toile de théâtre apprêtée, peinture, tube acier et sangles, toile : 1000 x 1000 cm. Vue de l’exposition « All around fades to a heavy sound » à la galerie Kamel Mennour, Paris, 2014 © Fabrice Seixas.

La lauréate du Prix Marcel Duchamp 2013, qui récompense chaque année les artistes contemporains français les plus novateurs, s'installe au Centre Pompidou à partir du 8 octobre. L'exposition rassemble des installations qui s'inscrivent dans la démarche artistique de Latifa Echakhch.

Après le tandem Dewar & Gicquel — dont l'exposition La Jeune Sculpture est présentée jusqu'au 26 octobre au musée Rodin — c'est au tour de Latifa Echakhch d'investir l'Espace 315 du Centre Pompidou. La plasticienne française, née au Maroc en 1974, conçoit pour l'événement un projet d'installations qui fait perdurer sa démarche artistique. En début d'année, l'artiste présentait son exposition All around fades to a heavy sound à la galerie Kamel Mennour ; on y déambulait parmi un ciel déchu représenté sur un rideau décroché et des installations connotant l'univers du cirque et du spectacle. Ce rapport sensible de Latifa Echakhch à la représentation de la scène se poursuit au Centre Pompidou, où la lauréate du Prix Marcel Duchamp 2013 place la notion de « scène dramatique » au cœur de sa création, pour en faire un « panel de significations et d'interprétations, allant d'une matérialité décevante à des images de paysages mentaux. » Une vision onirique, imaginaire et séduisante du monde que Latifa Echakhch transforme au gré des pleins et des vides qui rythment l'exposition.

L'exposition Latifa Echakhch - Prix Marcel Duchamp 2013 est présentée au Centre Pompidou du 8 octobre 2014 au 26 janvier 2015. Exposition ouverte de 11h à 21h tous les jours, sauf le mardi. Entrée de 11 € à 13 € selon la période. Valable le jour même pour le musée national d'art moderne et l'ensemble des expositions.

Crédits photos : Latifa Echakhch, À chaque stencil une révolution, 2007, papier carbone A4, colle, alcool à brûler, dimensions variables, Vue de l'exposition « Speakers' Corner », Tate Modern, Londres, 2008 © Latifa Echakhch, courtesy the artist, Kamel Mennour, Paris and Kaufmann repetto, Milan (à gauche) / Latifa Echakhch, Ciel standard, 2013, plafond abaissé à 226 cm - hauteur standard du Modulor de Le Corbusier-, fils électriques dénudés, douille et ampoule, 4x5m & Latifa Echakhch, Le Modèle, 2013, Bois de tilleul assemblé, peinture acrylique et couteaux de lancer, 180 cm (diamètre) x 6 cm, vues de l'installation, Prix Marcel Duchamp, FIAC 2013, Grand Palais, Paris © Fabrice Seixas, courtesy the artist and Kamel Mennour, Paris (à droite).

Vous avez aimé cet article ?

Et si vous offriez un petit café à l'équipe de ParisBouge ?

 Offrir un café

A lire aussi

Prix Marcel Duchamp : Latifa Echakhch au Centre Pompidou

Lafayette Maison & Gourmet se partagent la part du gâteau

The Poney Project : rejoindrez-vous la révolte festive ?

Vous avez 1 nouveau message d'amour

La Semaine des cultures étrangères éveille vos sens

Le bar à bières et à saucisses Demory ouvre son épicerie

Foo

ParisBouge.com