Les Nuits de Pleine Lune sont de retour le 5 juin ! Crédit photo : Artwork Masha / Les Nuits de Pleine Lune.

Les Nuits de Pleine Lune sont musicales, vibrantes et singulières. Zoom sur l'association parisienne qui bouleverse le paysage de la scène indé.

Les Nuits de Pleine Lune est une jeune association parisienne qui propose tous les deux mois des soirées d'un genre nouveau, lorsque l'astre de la nuit brille de tous ses feux. L'idée est simple : beaucoup de musique, une touche d'art et plein de copains dans un lieu cool, pour seulement quelques euros. On se souviendra de ces soirées mythiques au Pop-Up du Label, au Cirque Électrique ou encore à l'Olympic Café et de groupes comme Iñigo Montoya! ou Calypsodelia alors très peu connus, qui commencent aujourd'hui à faire beaucoup de bruit. Car oui, Les Nuits de Pleine Lune aspirent avant toute chose à soutenir la scène française indépendante, et ce même en dehors de ces soirées, grâce à des chroniques et des playlists régulières. Nous avons rencontré Romain, fondateur et programmateur des Nuits de Pleine Lune, pour en savoir plus.

Comment sont nées les Nuits de Pleine Lune ?


Il y a deux ans environ, ma vie nocturne m'ennuyait pas mal. J'ai donc pensé à créer ce que je ne trouvais pas à Paris. On en a parlé avec quelques amis, on a réfléchi à un concept, et en septembre 2013 on a créé l'association.

Qu'est-ce qu'il manquait selon vous ?


On trouvait les soirées parisiennes trop cloisonnées : la plupart du temps on trouve soit de la pop, soit du garage, soit de la techno, etc., mais c'est rare de tout avoir en même temps. Nous on a eu envie d'offrir ce décloisonnement, de mélanger les genres pour enrichir les soirées. Ensuite, on y a apporté l'art, avec un artiste qui créé une installation pour la soirée ; quelque chose que l'on voit très rarement dans les salles de concert. Et comme on en avait marre des soirées chères, on a décidé de proposer quatre groupes et un artiste plasticien pour seulement 5 euros.

Et quel est selon vous l'apport de l'installation artistique ?


C'est une autre façon d'envisager ce qu'est la salle de concert en elle-même, et la prestation des musiciens qui n'est plus l'unique performance. Ces installations sont des œuvres en interaction avec le public, qui peut décider de s'y intéresser ou non, de les modifier ou non. À la Mécanique Ondulatoire en mars, l'artiste donnait une carte et une accroche à chaque personne du public, en lui disant d'en faire ce qu'elle voulait. Ensuite, les gens l'accrochaient sur les fil qu'on avait tendu en travers de la salle, ou sur le bar, ou la mettaient dans leur poche, etc. Le public s'est alors retrouvé avec la capacité de faire quelque chose, d'avoir un rôle actif dans cette salle de concert où d'habitude il n'a qu'à écouter la musique.

Pour revenir à la programmation musicale, vous choisissez souvent des formations récentes, voire toutes nouvelles. Est-ce qu'il y a là quelque part une volonté d'être précurseurs ?


Ce qui est sûr c'est que l'on veut faire jouer des gars du coin pas vraiment connus, qui ont peut-être sorti un EP, ou parfois pas du tout. Malgré tout, il faut que leur musique soit vraiment bien et qu'ils soient bons sur scène, là-dessus on est assez exigeants, il faut l'avouer. Après, je ne sais pas si on peut dire qu'il y a une volonté d'être précurseurs, ce n'est pas tant ça mais plutôt l'idée de simplement permettre à ces groupes de jouer, d'être diffusés et de continuer à se développer.

Comment imaginez-vous les Nuits de Pleine Lune dans 5 ans ?


Un label indépendant, avec une salle de concert et un festival !


La prochaine Nuit de Pleine Lune aura lieu le 5 juin au Chinois, à Montreuil, de 19h30 à 02h. L'expérimental de Samuel Antonin ouvrira la soirée, puis Tropical Horses et Princesse feront s'affronter garage et pop avec grâce. Enfin, Wall/Eyed nous fera voyager avec son psyché urbain, et Farmorker clôturera la soirée dans les ténèbres. Tout ça dans une salle réinvestie par l'artiste Naomi Melville, et pour seulement 5 euros !

A lire aussi

Villette Sonique 2016 : un dernier week-end de mai en musique

F.A.M.E festival à la Gaîté Lyrique : en route pour la 3ème édition

Nouvel an : les concerts pour le réveillon à Paris

Weather Winter : la version hivernale du Weather Festival revient à Paris

La Red Bull Music Academy s'offre Paris

Paris Musique Club : expos et concerts à la Gaîté Lyrique

ParisBouge.com