Le Grand 8 à la Réserve Malakoff. Tribulations, No Rules Corp, Evazésir. Crédits photo : Tiphaine Dubled / ParisBouge.com.

L’exposition Le Grand 8 à la Réserve Malakoff, un terrain de jeu artistique de 2000m2 dans un hangar désaffecté, met à l’honneur les pratiques urbaines. Une cinquantaine d’artistes y présentent leurs œuvres jusqu’au 30 octobre, avant la démolition du lieu.

Hanna Ouaziz et l'artiste graffeur Anis se sont lancés avec le soutien de deux entrepreneurs passionnés d'art Jean Marc Vibert et Olivier Ginet, dans le projet Le Grand 8 à la Réserve Malakoff avec l’envie de créer une structure monumentale, mouvementée, délirante et engagée. Dans un Grand 8 aux formes du signe de l’infini s’intègrent et s’animent près de trente installations artistiques. Le Grand 8, conçu par Alexandre de Laporte, un ensemble insolite de cinquante mètres de long, vingt mètres de large et près de mille mètres carré d’exposition, dans lequel on s’immerge entre sculptures imposantes, toiles et installations grandeur nature.

On débute avec l’installation Tribulations, du collectif No Rules Corp et Evazésir, des valises qui s’accumulent et s’élèvent dans les airs, des corps en papier qui s’en échappent, une sculpture qui donne le ton de l’exposition. Oubliez les accrochages classiques, Le Grand 8 nous fait perdre nos repères pour mieux pénétrer les œuvres. On passe des maisons en carton qui flottent parmi les bouées, avec Cent Titres de Philippe Hérard, aux jeux de miroirs de L’histoire du cube de Photografée, pour arriver à l’origami géante de Shaka et son visage en bois, Ondes, dont les profils se dessinent selon l’angle et la lumière.

Des réalisations in situ en constante évolution qui forment un ensemble éphémère et vivant, grandissant au fil des jours pour gagner progressivement tout l’espace. L’exposition Le Grand 8, l'infiniment vivant à la Réserve Malakoff met en valeur des techniques et des artistes qui cohabitent dans une œuvre à la fois singulière et collective.

La Réserve MalakoffLe Grand 8 : L'infiniment vivant, 7 rue Paul Bert, 92240 Malakoff, jusqu’au 30 octobre.  Tarif : 3€

Cent Titres, Philippe Hérard
La Forêt Chamanique, Mademoiselle Maurice
Ondes, Shaka
Tribulations, No Rules Corp, Evazésir
Le Nosbestomac, Nosbé

Crédit photos : Tiphaine Dubled / ParisBouge.com.

A lire aussi

Coluche, rétrospective d'une vie à L'Hôtel de Ville

Les aventures d'Hergé s'exposent au Grand Palais

TP-rama, Toilet Paper investit la Galerie des Galeries Lafayette

Street art et aurores boréales squattent le Palais de Tokyo

ArtWork à la Manufacture 111 : le street art en résidence pour l'été

Street art et montres se rencontrent à la galerie Openspace

ParisBouge.com