Le régal des papilles à la Table d'Aki.

Envie d'une réelle expérience gastronomique ? Rendez-vous dans le 7ème arrondissementAkihiro Horikoshi vient d'ouvrir un restaurant : La Table d'Aki. Ce chef japonais maîtrise l'art de faire de la cuisine à la perfection.

Dans une rue du 7ème arrondissement, derrière une façade bleue foncée, un homme met sereinement en place les derniers préparatifs avant l'ouverture de son restaurant. A 20h tapantes, les nappes blanches sont parfaitement installées, les verres à pied sont alignés, les casseroles sont prêtes à chauffer, Akihiro ouvre les portes. A l'intérieur, pas de serveur, pas d'assistant, Aki travaille seul. Derrière un comptoir blanc ivoire, on aperçoit le chef japonais en pleine création, il choisit avec un soin méticuleux ses plus beaux ingrédients avant de les faire revenir à feu vif. L'homme au sourire paisible garde son calme, il opère en toute discrétion avec sagesse. Quand on lui demande pourquoi il travaille seul, il nous répond avec retenue : « Je n'aime pas travailler dans des grandes équipes, je préfère les atmosphères intimistes et j'apprécie d'être libre de préparer les mets qui me plaisent. » Après avoir goûté à la cuisine d'Aki, on remercie le ciel qu'il se soit octroyé cette liberté. Cet homme-là ne cuisine pas, il écrit de la poésie, des haïkus gastronomiques en trois temps : entrée, plat, dessert. Les saveurs envahissent nos papilles procurant le bonheur d'une brise rafraîchissante en plein cœur de l'été. A en croire le témoignage d'une habituée, Aki est devenu « le nouveau chouchou du quartier, sa cuisine est magnifique ». Comme on les comprend...

La Table d'Aki est ouvert du mardi au samedi de 12h00 à 14h30 et de 20h à 22h30.
Compter entre 40 et 56 euros pour un menu le soir.

Vous avez aimé cet article ?

Et si vous offriez un petit café à l'équipe de ParisBouge ?

 Offrir un café

A lire aussi

Bouillon Pigalle, pas de chichi et petits prix dans le 18ème

Vins des Pyrénées, bistrot à la française

La Maison de La Poutine débarque à Paris

Sarra, le sarrasin se décline rue Mandar

Mulko, street food et assiettes méditerranéennes rue d'Enghien

Persil & Mimosa, café cantine caché dans le 11ème

ParisBouge.com