L'exposition Focale se déroule du 6 au 30 janvier à la galerie Jed Voras.

L’exposition Focale prend ses quartiers à la galerie Jed Voras dans le 13ème arrondissement de Paris du 6 au 30 janvier. Le travail du collectif de plasticiens Plasma y raconte en images les différentes échelles et façons de voir le monde à travers la photographie.

Le collectif de plasticiens Plasma revient avec une nouvelle exposition : Focale, à la galerie Jed Voras tout ce mois de janvier. L’idée ? Réfléchir à la façon de concevoir la photographie. Quelle capture, quel cadrage fait-on de nos images ? La photographie d’aujourd’hui concentre un panel extra large de façons de focaliser. Depuis l’infiniment petit à travers les images capturées par un microscope, jusqu’à l’infiniment grand du satellite d’observation. On peut tout percevoir sans plus aucune limite. À la manière d’un zoom, l’exposition Focale démarre avec une vision globale et va progressivement vers une image qui s’intéresse au local et nous fait ainsi voyager à travers les échelles. D’ailleurs, Focale ne s’expose pas chez n’importe qui, mais à la galerie Jed Voras, studio de création comme espace d’exposition. Le lieu s’intéresse à cette nouvelle génération d’artistes qui manient les arts numériques, le web-art, le street-art et tous les nouveaux modes de représentation et d’installation dans l’air du temps. Entre musique électronique et art contemporain - elle est le produit d’une commissaire d’exposition et d’un musicien - la galerie s’emploie même à faire naître une nouvelle forme d’art : le clubbing curatorial. À voir donc, du 6 au 30 janvier, les photographies zoomées et dézoomées des artistes du collectif Plasma.

L’exposition Focale se situe à la galerie Jed Voras, 18 rue de Patay, 75013 Paris. Du 6 au 30 janvier, ouverture du mercredi au dimanche de 14h30 à 19h. Entrée libre.

Benoît Blanchard,  Relevé #9 (Détail), 2013, crayon bleu sur canson.
Aurélien Vret, Google Earth, série Nuit Historique, cartographie en ligne, 2015.
Aranthell, Moucheture -2, 2014, huile sur toile, 100x60 cm.

A lire aussi

Coluche, rétrospective d'une vie à L'Hôtel de Ville

Les aventures d'Hergé s'exposent au Grand Palais

TP-rama, Toilet Paper investit la Galerie des Galeries Lafayette

Street art et aurores boréales squattent le Palais de Tokyo

Le Grand 8 à la Réserve Malakoff : carte blanche au street art

ArtWork à la Manufacture 111 : le street art en résidence pour l'été

ParisBouge.com