Après le livre de Christos Tsiolkas, la série The Slap débarque sur NBC. Crédit photo : The Slap / NBC / DR.

Une baffe, huit personnes, huit points de vues. The Slap, adaptation de la mini série australienne du même nom, propose une équation qui nous intrigue.

Il y a des séries qu'on adore en un instant, parce qu'elles sont drôles, haletantes ou effrayantes. Mais il existe aussi quelques plus rares ovnis, qui, comme un bon vin, nécessitent un peu de temps pour être appréciés. The Slap est de cette race-là. Dans le premier épisode, le fil conducteur de toute la série se met en place. Cela donne au premier abord une impression de fouillis, d'une profusion de personnages auquel on a un peu de mal à s'identifier. Mais une fois le générique de fin arrivé, on se dit que ce TV-show distrait autant qu'il fait méditer. Le pitch est simple, lors d'un barbecue pour les quarante ans d'Hector, un enfant est giflé par un adulte qui n'est pas l'un de ses parents. La scène choque tout le monde, mais pas pour les mêmes raisons. A chaque épisode, le focus est mis sur le point de vue d'un protagoniste, comme dans le livre de Christos Tsiolkas, dont la série est adaptée. Le casting de la version américaine est prestigieux. On retrouve entre autres Thandie Newton, qui interprète à merveille Aisha, médecin et femme d'Hector (Peter Sarsgaard). A ses côtés, Uma Thurman joue impeccablement une scénariste cougar, éprise du beau Penn Badgley de Gossip Girl. Quant à Zachary Quinto vu dans Heroes ou Star Trek, il excelle dans le rôle de Harry, un nouveau riche peu subtil et auteur de la fameuse baffe. A défaut de déclencher notre enthousiasme dès le début, The Slap a le mérite, voire l'audace, de nous pousser à réfléchir, notamment sur la notion d'autorité. On vous ordonne donc au moins d'essayer !

« The Slap » tous les vendredis à 20h sur NBC.

Vous avez aimé cet article ?

Et si vous offriez un petit café à l'équipe de ParisBouge ?

 Offrir un café

A lire aussi

The Slap : la nouvelle série intello de NBC

Honor : un coffee shop cool et chic !

The Order 1886, le choc des yeux, le poids du gameplay

Apple Watch : 5 à 6 millions d'exemplaires en vente au lancement

Expo Prises de rues à l'Hôtel de Ville : des sans-abris exposent Paris

Arnaud Maillard n'est pas seul dans sa tête

ParisBouge.com