La Chocolaterie de Cyril Lignac. Crédit photo : Carmen Vazquez / ParisBouge.com

Un nouveau boulevard gastronomique se dessine dans le 11ème, au croisement de la rue Paul Bert et de la rue de Chanzy : il est signé Lignac. Après Le Chardenoux, et sa pâtisserie homonyme, voici venue La chocolaterie. Régressive et détailliste, le chef y donne vie à tous ses fantasmes cacaotés pour combler les cacaophiles.

L'incroyable (inégalable même !) chocolat chaud aux notes biscuitées et pralinées, la tablette « grand cru » au lait et noisettes, l'entremet noisettes avec crème de noisettes, ganache gianduja nappé d'une couche chocolat / amande. Vous le sentez ce goût de l'enfance ? Addictif, sucré et craquant, lacté et boisé, c'est l'obsession de Cyril Lignac. En compagnie de Benoît Couvrand - le chef pâtissier de Lignac - le chef se lance dans un « show » cacao à La Chocolaterie, sa dernière adresse superbement lookée façon café parisien-brooklynois. Des teintes d'un bleu marine profond, des détails en cuivre comme pour rappeler les casseroles chics du chef mais aussi respecter les codes déco du moment et des néons pour l'âme deli. Ici tout ce qui se mange est en chocolat ! A boire dès 8h du matin, un chocolat chaud d'exception, comme si on buvait un petit beurre et du praliné, dans lequel plonger un muffin tout chocolat, une brioche tonka, un roulé orange chocolat ou un cookie tout chocolat d'abord nappé de caramel, puis d'une couche au chocolat : sérieusement dingue. Plus fortes en chocolat, on trouve les pâtisseries comme l'éclair, déjà connu à la pâtisserie Lignac, mais surtout de nouvelles créations : un entremet noisettes, une tarte au chocolat et des barres chocolatées complètement barrées ! Inspirées des junkitudes de l'enfance (Bounty, Mars, Snickers), ces barres en reprennent les codes de manière délicate et raffinée. Comme ce Bounty revisité entre crème de framboise, coco légère, et un enrobage fin mais craquant. Les plus insatiables emporteront la pâte à tartiner maison et évidemment les tablettes au chocolat déclinées en grands crus d'origine (noir d'Equateur, Trinidad, Papouasie ou Venezuela et un lait), en inclusions dont  une version asiatique au sésame et thé vert ou en « bonbons » comme cette câline caramel et guimauve. Le coup de cœur fatal ? Leur design, coloré, graphique et totalement dans l'ère du temps. Mast Brothers, fais gaffe à toi, les collectionneurs de tablettes de chocolat et autres becs cacaotés ont trouvé leur nouveau repère parisien !

La chocolaterie Cyril Lignac, 25 rue Chanzy, 75011 Paris. Ouverte tous les jours, de 8h à 19h. Formule petit déjeuner (Chocolat chaud, jus d'orange et viennoiserie) à 10€, Barre chocolatée 5€, Pâtisserie individuelle à 5,50€. Tablettes entre 6 et 10€.

Crédit photo : Carmen Vazquez / ParisBouge.com

Vous avez aimé cet article ?

Et si vous offriez un petit café à l'équipe de ParisBouge ?

 Offrir un café

A lire aussi

Bouillon Pigalle, pas de chichi et petits prix dans le 18ème

Vins des Pyrénées, bistrot à la française

La Maison de La Poutine débarque à Paris

Sarra, le sarrasin se décline rue Mandar

Mulko, street food et assiettes méditerranéennes rue d'Enghien

Persil & Mimosa, café cantine caché dans le 11ème

ParisBouge.com