Faites une halte à la Comédie Saint-Michel pour découvrir Dialogues à Fables. Une pièce sans prétention, au texte intelligent, qui parcourt avec humour l'univers des fables, de La Fontaine à aujourd'hui.

À Paris, il y a les spectacles grand public dont tout le monde parle et puis les petites pépites planquées dans des théâtres de quartier. En voilà justement une, à la Comédie Saint-Michel, à deux pas du Jardin du Luxembourg : Dialogue à Fables. Un premier spectacle, interprété par deux compères qui ont décidé il y a quelques années de quitter le monde du commerce pour celui des planches. Fraîchement sortis des cours Jean-Laurent Cochet, connu pour avoir formé entre autre Fabrice Luchini, les deux novices s'aventurent à leur tour dans le phrasé de La Fontaine sans pour autant parodier leur maître « Valentin t'es pas Luchini, ne l'imite pas tu sais pas le faire ! ». Ici, les fables deviennent le prétexte pour les deux copains pour s'affronter sur la place qu'occupent aujourd'hui les textes classiques. On bascule dans une joute verbale réjouissante où chacun défend son bout de gras : l'un perruqué, se dit l'héritier "classique", quand l'autre, nonchalant, en jeans et baskets, cherche plutôt à moderniser les écrits. S'en suit une multitude de piques, des interactions avec le public et une parodie d'une fable version rap à la Booba. Un duo efficace qui réussit, malgré quelques maladresses, à nous embarquer dans le flow des belles rimes, trop souvent confisquées aux adultes.

Dialogue à Fables est à découvrir les mercredis à 20h et les samedis à 21h. Jusqu'au 27 juin à la Comédie Saint-Michel, Paris 5ème. Tarif de 15 à 21 € la place.

Vous avez aimé cet article ?

Et si vous offriez un petit café à l'équipe de ParisBouge ?

 Offrir un café

A lire aussi

Le Point Virgule fait l'Olympia et Bobino : une neuvième édition sur les planches

Sebastian Marx, le spectacle d'un New-Yorkais à Paris

Elise Noiraud : Pour que tu m'aimes encore, à la Comédie de Paris

Maxime Gasteuil, une bête d'humour au Sentier des Halles

Christine Berrou, la petite voix de l'humour au théâtre du Gymnase

Delphine Baril : l'illuminée de la Nouvelle Seine

ParisBouge.com