Les restaurants à Paris jouent les premiers rôles au cinéma. Photo : Yves Saint Laurent.

À quelques heures de la 40ème cérémonie des César, voici une sélection de brasseries et de restaurants de la capitale apparaissant dans quelques films. Les décennies passent, mais la tradition des lieux de bouche parisiens présents sur grand écran perdure. Vous laisserez-vous tenter ce week-end au détour d'une balade ?

Le Grand Colbert : Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu ?

Cette brasserie parisienne classée monument historique est abonnée au grand écran. Si le couple Clavier-Lauby y fait la rencontre de leur 4ème gendre dans le plus gros carton du box-office français de 2014 (12,2 millions d'entrées), Jack Nicholson dîne également avec Diane Keaton au Grand Colbert dans Tout peut arriver. Ce lieu au charme fou reste fidèle à l'image que l'on se fait des restaurants traditionnels parisiens.

L'Alibi : 36 quai des orfèvres

Flics et voyous, voire parfois les deux. C'est la signature des films d'Olivier Marchal. Dans son plus grand succès, le bar L'Alibi, caché derrière la mairie du 18ème, est le cadre du face à face entre Depardieu et Auteuil d'anthologie. Y passer, non pas pour se la jouer voyou, mais pour sa large sélection de bières dans ce décor très années 60.

restaurant de film à paris
Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ?

L'Annexe : Polisse

La scène est brève : Iris (Marina Foïs) réconforte dans la brasserie L'Annexe Nadine (Karin Viard) en plein divorce. Hors caméra, ce bistro à proximité du Palais de justice de Paris voit se mélanger quotidiennement gens du Barreau et touristes. Dans l'assiette, c'est de la cuisine de bistro de quartier, de quoi se restaurer simplement entre deux audiences ou au milieu d'une balade.

Le Train bleu : Nikita

Dans ce film culte de Luc Besson sorti en 1990, ce restaurant est mis à sac lors d'une fusillade mémorable avec Anne Parillaud. Niché dans la Gare de Lyon et de style Belle époque, Le Train Bleu doit son nom au train de luxe de la ligne Paris-Vintimille dans les années 60. Le service et la carte y sont impeccables.

restaurant de film à paris
Nikita

Le Mecano bar : Les Petits mouchoirs

Point de chute sympa de la bande à Canet, cette ancienne quincaillerie de 1832 est un des bons spots de la rue Oberkampf. On se donne, comme dans ce film de potes, RDV au Mecano Bar pour prendre l'apéro dans un décor coloré fait de récup'.

Aux Lyonnais : Minuit à Paris

Ce bouchon lyonnais, propriété d'Alain Ducasse et de Thierry de La Brosse, a séduit Woody Allen avec ses serviettes vichy rouges et son esprit très « bistro canaille ». Le plus Parisien des réalisateurs new-yorkais fait dîner dans son film (sorti en 2011) son personnage principal, Gil, en compagnie de Buñuel, Dalí et Man Ray, Aux Lyonnais. Si vous y passez vous y attabler, vous ne serez pas déçus par sa carte solide et vive, le tout arrosé d'un bon Gigondas. Réservation conseillée.

Restaurant Prunier : Yves Saint Laurent

Le couturier y avait ses habitudes, normal que le restaurant Prunier figure dans le film réalisé par Jalil Lespert. Yves Saint Laurent en deviendra même propriétaire en 2000. Ce lieu Art Déco est impressionnant dans les moindres détails : de sa façade en mosaïque émeraude et cuivre, passant par la vaisselle, chaque détail a été pensé. Sublime.

restaurant de film à paris
Les Petits Mouchoirs

Vous avez aimé cet article ?

Et si vous offriez un petit café à l'équipe de ParisBouge ?

 Offrir un café

A lire aussi

Bouillon Pigalle, pas de chichi et petits prix dans le 18ème

Vins des Pyrénées, bistrot à la française

La Maison de La Poutine débarque à Paris

Sarra, le sarrasin se décline rue Mandar

Mulko, street food et assiettes méditerranéennes rue d'Enghien

Persil & Mimosa, café cantine caché dans le 11ème

ParisBouge.com