Le Bentô de chez Bulma

Dans cette rue du quartier du Château d'Eau, on aperçoit au loin une façade noire avec une enseigne Kawaï. Pourtant rien à voir avec un univers manga, Bulma c'est le dernier endroit où il faut être pour y déguster un Banh mi ou bien encore un Bentô.

Bentô, Bo bun, Banh mi ... que de noms bizarres ! Fredéric Ngodi, 35 ans, le chef des lieux, nous explique : « Je suis franco viet, j'ai lâché mon ancien métier pour me reconvertir dans la restauration, j'avais envie d'apporter mon grain de sel dans ce quartier qui bouge ». Un banh mi, c'est tout simplement une déformation phonétique de « pain de mie », mais c'est surtout sous forme de baguette qu'on le trouve, à la française. Mais à l'intérieur, rien à voir avec le jambon-beurre, tout est viet : viande grillée de porc, cochon à la rose, poulet d'été à la citronnelle, bœuf à la cacahuète, crevettes épicées ou bien encore tofu, une cuillerée de mayonnaise, de la carotte râpée et du daïkon mariné, du concombre et des brins de coriandre. Sans oublier la sauce soja bien sûr. Même chose en version dînette, sans pain mais avec du riz et des crudités, ça c'est le Bentô. L'après-midi, c'est relax : « On a même fait installer le wifi pour les personnes qui voudraient venir bosser tout en y dégustant une sucrerie ». Pannacotta au litchi, riz au lait à la mangue, financier matcha et framboise. « Des classiques français mais avec toujours une petite touche asiatique ». A tester : un bubble tea (mélange de thé froid ou chaud et de lait, parfumé de diverses saveurs et de boules noires de tapioca), en version matcha, noir ou rooibos. De quoi être complètement dépaysé en plein cœur de Paris.

Bulma est ouvert tous les jours entre midi et 17h30.
Le menu Bentô est à 15 euros, le menu Banh mi à 9,50 euros, le bubble tea à 4 euros et les desserts à 3 euros.

Restaurant Bulma paris

Crédit photos : Fanny B.

Vous avez aimé cet article ?

Et si vous offriez un petit café à l'équipe de ParisBouge ?

 Offrir un café

A lire aussi

Bouillon Pigalle, pas de chichi et petits prix dans le 18ème

Vins des Pyrénées, bistrot à la française

La Maison de La Poutine débarque à Paris

Sarra, le sarrasin se décline rue Mandar

Mulko, street food et assiettes méditerranéennes rue d'Enghien

Persil & Mimosa, café cantine caché dans le 11ème

ParisBouge.com