Jarry, atypique dans son spectacle à l'Européen ! Crédit photo : Julien Benhamou / DR.

Avec un humour décapant, Jarry s'empare du sujet épineux de la recherche d'emploi dans son one man show Jarry Atypique. Cet extravagant à l'énergie débordante enchaîne les vannes aussi vite que les expériences professionnelles. Revivifiant.

A priori, la recherche d'emploi n'a rien d'une partie de plaisir. Mais Jarry aime tordre le cou aux a priori. Dans son spectacle Jarry Atypique actuellement à l'Européen, l'humoriste nous embarque dans sa quête d'un job taillé pour lui. Avec un débit mitraillette et une gestuelle excentrique, cette personnalité loufoque nous fait vivre tour à tour ses expériences de caissier chez Lidl, membre du GIGN, prêtre, majorette... Si toutes s'avèrent non concluantes, Jarry se révèle doué pour la répartie désopilante. D'une femme battue, il dira par exemple : « En même temps, elle a la tête pour ». Le public en prend aussi pour son grade. Devant une troupe de cheveux grisonnants, il lance un « Quelqu'un a-t-il des dents dans la salle ce soir ? ». Méchant, Jarry ? Il semble plutôt avoir gardé son âme d'enfant et le franc-parler propre à cet âge. Du coup, on lui pardonne volontiers les horreurs sorties de sa bouche. On s'en délecte même et on en redemande. Ça tombe bien car Jarry nous sert blague sur blague à un rythme effréné. Il nous tient en apnée, laissant peu de répit pour reprendre son souffle entre deux éclats de rire. Loin de la méchanceté gratuite, Jarry joue le registre de la moquerie pour mieux tourner en ridicule les stéréotypes de notre société. Lui même se définit comme un atypique. Il se prend pour une princesse et s'amuse de sa préférence pour les hommes. Lorsqu'on lui dit qu'« à Manpower, on est actifs ! », il rétorque un « Ok, moi ca me va ! ». Il confesse avoir même envisagé de devenir Dieu mais s'est rétracté car « les voies du Seigneur sont impénétrables ». Finalement, c'est en humoriste de haut vol qu'il apparaît le plus crédible.

Le one-man-show Jarry Atypique se tient jusqu'au 25 avril à l'Européen, 5 rue Biot 75 017 Paris. Du jeudi au samedi à 21h30. Tarif : de 16,80 € à 27 €.

Vous avez aimé cet article ?

Et si vous offriez un petit café à l'équipe de ParisBouge ?

 Offrir un café

A lire aussi

Le Point Virgule fait l'Olympia et Bobino : une neuvième édition sur les planches

Sebastian Marx, le spectacle d'un New-Yorkais à Paris

Elise Noiraud : Pour que tu m'aimes encore, à la Comédie de Paris

Maxime Gasteuil, une bête d'humour au Sentier des Halles

Christine Berrou, la petite voix de l'humour au théâtre du Gymnase

Delphine Baril : l'illuminée de la Nouvelle Seine

ParisBouge.com