Crédits photos : Alexia Farry / ParisBouge.com

Située à deux pas du Bon Marché, la rue de Babylone d'apparence calme et résidentielle regorge d'adresses sympas et historiques pour vos futures balades printanières.

La rue de Babylone doit son nom à Bernard de Sainte-Thérèse, évêque de Babylone qui y possédait plusieurs maisons. Outre l'historique Hôtel de Cassini (actuel commissariat général à l'investissement) le jardin de l'hôtel de Matignon ou le jardin Catherine-Labouré, parfait pour les balades en famille, la rue de Babylone est aussi un lieu de culture, d'art et de gastronomie. Commençons tout d'abord par La Pagode : son cinéma historique. Ce lieu magique né en 1895 est au départ une pagode, c'est-à-dire un temple bouddhiste, à l'époque où chinoiseries et japonaiseries étaient à la mode et faisaient rêver les Européens ! On y donnait alors des réceptions costumées somptueuses en hommage au pays du soleil levant. En 1931, La Pagode s'ouvre au public et commence à jouer des films d'auteurs. Il faut attendre 1955 pour qu'elle soit officiellement reconnue comme un cinéma d'art et d'essai. Aujourd'hui, La Pagode est un cinéma indépendant. Il existe 2 salles dont la mythique salle japonaise très appréciée par les Parisiens, avec ses boiseries, ses fresques illustrant des épisodes de la guerre sino-japonaise et ses sculptures représentant les dieux bouddhistes qui veillent sur les cinéphiles. Pour les passionnés du 7ème Art, juste en face se trouve la célèbre galerie Ciné-Images inaugurée en 1975 par Jean-Louis Capitaine (décédé en 2012). Cet expert en affiches et en photos de cinéma fait partie des pionniers à Paris à avoir introduit les affiches dans les salons bourgeois. On y trouve plus de 8000 affiches cultes comme par exemple La Starda de Federico Fellini, Lolita de Stanley Kubrick, et récemment des affiches rares de la saga Star Wars réalisées pour l'Italie, l'Allemagne, la France, le Japon ou les Etats-Unis. Mais si vous êtes plutôt amateurs de décorations, de meubles contemporains ou de luminaires, rendez-vous au célèbre Conran Shop au début de la rue de Babylone qui fait l'angle avec la rue du Bac. Dans ce concept-store vous découvrirez une collection d'icônes du design du XXème siècle mais aussi une sélection des designers de demain.

resto boutique paris 7 rue de babylone

Côté restos, la rue de Babylone n'est pas en reste, avec ses deux cantines : le Pied de Fouet et la Criée de Babylone. L'un est rouge, l'autre est bleu, les deux enseignes voisines sont tenues par le même patron, l'Auvergnat Jean-Michel Asfaux. Le Pied de Fouet est un bistrot charmant qui sert de la viande et des bons plats d'hiver : confit de canard, faux-filet, boudin noir, rognon de veau, pot-au-feu ou purée maison ! En dessert, ne manquez pas la délicieuse tarte tatin. Le tout dans un décor tradi : nappes vichy, verres Picardie, tables et chaises en bois, les habitués ont même droit à leur propre rond de serviettes. Voyant que son affaire marchait bien, Jean-Michel Asfaux a décidé d'ouvrir un 2ème restaurant, La Criée de Babylone pour les amateurs de poisson. Au menu : crevettes, bulots, huîtres ou le fameux bar accompagné d'un tian de légumes. Le vrai plus de ces deux adresses : des prix imbattables pour le quartier, avec des entrées autour de 4-5 euros, des plats autour de 10-12 euros. En revanche, il y a souvent du monde et l'attente avant d'être installé peut être longue, mais heureusement, l'équipe vous accueille avec le sourire et un petit verre de vin pour patienter. Le dimanche si vous avez envie d'un bon café en lisant votre journal ou d'un brunch entre amis, le café Coutume est fait pour vous. Installé rue de Babylone depuis trois ans, vous pouvez y goûter les meilleurs caouas de Paris. Ici, le café est une œuvre d'art, la mousse est décorée d'un cœur, d'un arbre ou autre inspiration du jour. Une enseigne fondée par le Français Antoine Nétien et l'Australien Tom Clark qui avaient pour objectif de chercher les meilleurs terroirs, torréfactions et extractions du café. Résultat, des cafés venus de Colombie, d'Ethiopie, du Brésil ou de Thaïlande sont servis comme des grands crus. Macchiata, latte ou Flat White, les meilleurs baristas de France vous préparent des breuvages uniques. Vous pouvez aussi les déguster accompagnés de délicieuses pâtisseries comme le pancake à la banane ou le cake au chocolat. Une formule déjeuner très healthy existe aussi avec la salade de blettes et d'oranges ou le cabillaud rôti à la tomate, le tout dans une ambiance cosy grâce au parquet, aux moulures et aux colonnes. Coutume fait aussi penser aux coffee shops New-Yorkais avec ses céramiques, son inox et son esprit loft. Pour les amateurs de thé, la rue de Babylone a aussi une adresse chic et sympathique : chez Eh oui !!!. Un salon de thé-restaurant avec une carte typique de pause déj : soupe, tarte et salade du jour mais aussi de belles pâtisseries faites maison pour l'heure du thé entre copines. Désormais, la rue de Babylone n'a plus de secret pour vous, alors laissez-vous tenter !

resto boutique paris 7 rue de babylone

Vous avez aimé cet article ?

Et si vous offriez un petit café à l'équipe de ParisBouge ?

 Offrir un café

A lire aussi

L'institut suédois: une réouverture chargée en nouveautés

L'Aérosol, street art et street food dans le 18ème

La Parisienne fête son 20ème anniversaire : en piste !

Le Nouvel An chinois se fête au Carreau du Temple

Nouvel An russe : quatre endroits où le fêter à Paris

Paris Face Cachée : la découverte mystérieuse de la capitale

ParisBouge.com