Exposition I Want to Dream de Jonathan Rosen : l'expo qui nous rappelle nos plus profonds désirs. Crédit photo : I Want to be Found - Jonathan Rosen.

L'exposition I Want to Dream aux couleurs électriques de l'artiste Jonathan Rosen occupe le magasin parisien Colette du 23 novembre au 2 janvier.

Avec de la colle, de grands panneaux et de petits objets du quotidien, Jonathan Rosen parle du rêve. Ceci au travers de la série I Want to Dream, exposée chez Colette du 23 novembre au 2 janvier, à Paris. A l'origine de cette création, une citation de Yoko Ono : « Un rêve que nous faisons seul n'est qu'un rêve, un rêve que nous faisons ensemble est une réalité ». Pour trancher entre rêve et réalité, Rosen expose 12 toiles qui parlent d'espoir, de solitude ou d'ambition. Sur chacune, une phrase découpée dans le relief, qui commence par « I want ». Sous le texte de « I want to be a winner », se trouve une multitude de tickets de loterie à gratter superposés. « I want to found » est le résultat d'un collage d'illustrations du livre Où est Charlie ?. Quand, « I want to fly » se compose d'un amas de plumes blanches, « I want to dream » n'est qu'une plaque d'ardoise noire sur laquelle les visiteurs pourront écrire leurs rêves à la craie. Autant de messages qui laissent apparaître nos désirs d'impossibles, notre déception du réel et le besoin universel de rêver. Le tout, sur une série de toiles aux couleurs pop et au punch plein d'espoir.

L'exposition I Want to Dream de Jonathan Rosen se trouve chez Colette, 213 rue Saint-Honoré, 75001 Paris. Du 23 novembre au 2 janvier 2016. Entrée libre.

exposition paris colette jonathan rosen i want to dream

I Want to be Expressed, Jontahan Rosen.

A gauche : I Want to be Bad, Jontahan Rosen. A droite : I Want to be a Winner, Jontahan Rosen.

exposition paris colette jonathan rosen i want to dream

I Want a Cookie, Jontahan Rosen.

exposition paris colette jonathan rosen i want to dream

I Want to Dream, Jontahan Rosen.

A lire aussi

Fiac 2016 : les nouveautés

Coluche, rétrospective d'une vie à L'Hôtel de Ville

Les aventures d'Hergé s'exposent au Grand Palais

TP-rama, Toilet Paper investit la Galerie des Galeries Lafayette

Street art et aurores boréales squattent le Palais de Tokyo

Le Grand 8 à la Réserve Malakoff : carte blanche au street art

ParisBouge.com