Exposition Anatomie d'une collection au Palais Galliera. Crédit photos : Tiphaine Dubled / Paris.Bouge.com.

Le Palais Galliera nous ouvre ses portes et partage quelques-unes des plus belles pièces de sa collection, Anatomie d’une collection, une exposition où le vêtement se décline et se dévoile sous toutes ses coutures.

Les grands rideaux noirs du Palais Galliera sont fermés, seuls quelques rayons du soleil parviennent à les transpercer, on découvre alors l'exposition Anatomie d'une collection, toute une scénographie entre jeux d’échelle, de lumières, d’effets de reflet et de transparence. Les vêtements sont habités, témoins d’une présence passée. Le corset de Marie-Antoinette côtoie la robe de l’impératrice Joséphine, des vêtements du quotidien, tablier et blouse d’infirmière de la première guerre mondiale, haute couture, chacun renferme une histoire. Qu’ils soient connus ou fantasmés, on se plaît à imaginer les corps qui ont habité ces tissus. Personnifier le vêtement pour en percer son mystère.

On se balade à travers les époques et les modes, les vêtements sont tels des sculptures, façonnées avec le mouvement de la matière. On pénètre les trésors du Palais Galliera, on découvre ce qu’il protège dans ses tiroirs. Patrons, accessoires, dessins et notes des petites mains d’atelier, autant d’informations qui relatent la genèse du vêtement. Les vitrines se reflètent les unes dans les autres et offrent une double lecture, les courbes se confondent, les couleurs contrastent entre elles.

À travers l’exposition Anatomie d’une collection, c’est toute l’histoire du vêtement qui nous est contée. De l’aspect pratique du vêtement de travail aux anecdotes de haute couture, on questionne les souvenirs qu’ils contiennent et les valeurs qu’ils génèrent.

L’exposition Anatomie d’une collection au Palais Galliera, Musée de la mode de la ville de Paris, 10 Avenue Pierre 1er de Serbie, 75016 Paris. Jusqu’au 23 octobre 2016. Tarif : 9€.

Crédit photos : Tiphaine Dubled / ParisBouge.com. 

A lire aussi

Fiac 2016 : les nouveautés

Coluche, rétrospective d'une vie à L'Hôtel de Ville

Les aventures d'Hergé s'exposent au Grand Palais

TP-rama, Toilet Paper investit la Galerie des Galeries Lafayette

Street art et aurores boréales squattent le Palais de Tokyo

Le Grand 8 à la Réserve Malakoff : carte blanche au street art

ParisBouge.com