Buster Keaton en 32 courts métrages à la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé. Crédit photo : Buster Keaton / DR.

L'acteur, réalisateur et scénariste Buster Keaton fait l'objet d'une rétrospective de sa période 1917-1923 à la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé. À partir du 19 décembre et jusqu'au 5 janvier, venez donc découvrir une partie de l'oeuvre de celui que l'on surnommait le « casse-cou » : Keaton sur Grand Ecran.

Buster Keaton est sur tous les écrans. Du moins ceux de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé à Paris du 19 décembre 2015 au 5 janvier 2016. En partenariat avec Lobster Films et Arte, la fondation a récupéré 32 courts métrages du réalisateur. Des copies ou négatifs de ceux-ci, éparpillés partout dans le monde, avaient été oubliés. Ils sont réunis ici pour la première fois. L'idée : organiser des séances autour de plusieurs courts métrages selon des périodes définies du réalisateur. Au total, 12 programmes différents avec entre 2 et 4 films diffusés à chaque fois. Cinq programmes couvrent la période cinématographique 1917-1920 du réalisateur. Seront notamment diffusés, Oh Doctor, l'histoire d'un docteur crapuleux, Fatty, qui se fait avoir par les charmes d'une belle brune. Ou The Bell Boy, qui raconte l'aventure de Fatty et Buster, deux garçons d'hôtel qui tentent de séduire une femme à un bal et font face à tout un tas de péripéties. Une autre série de programmes s'attelle à l'époque 1920-1923, avec Daydreams dans lequel Buster s'invente un personnage romanesque à travers des lettres envoyées à une femme. Ou encore Cops, qui raconte la course poursuite de centaines de policiers contre Buster après que celui-ci ait fait une bêtise. En bref, une ribambelle de petits films au grand pouvoir humoristique, typique de Buster Keaton. Le mieux dans tout ça ? Chaque séance est ouverte par le concert d'un pianiste de la classe d'improvisation de Jean-François Zygel.

La rétrospective Buster Keaton sur Grand Ecran aura lieu à la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé, salle Charles Pathé, 73 avenue des Gobelins, 75013 Paris. Du 19 décembre 2015 au 5 janvier 2016. De 5 à 6,50 € la séance. Informations et réservations sur www.fondation-jeromeseydoux-pathe.com.

Vous avez aimé cet article ?

Et si vous offriez un petit café à l'équipe de ParisBouge ?

 Offrir un café

A lire aussi

Le festival Cinébanlieue fête ses 10 ans

Netflix Festival à Paris : des films et séries dans des lieux insolites

« VHS : Retour vers l'adolescence » : revivez tout l'été le cinéma des années 80 au Comptoir Général

La Fête du cinéma : la solution anti coups de soleil du 28 juin au 1 juillet

"Dior and I" de Frédéric Tcheng :  dans les coulisses de la haute couture

Le cinéma prend l'air à Paris pour l'été

ParisBouge.com