L'œuvre in situ de Bryan Mc Cormack au cinquième étage - © Hervé Véronèse

L'artiste Bryan Mc Cormack a habillé les escalators du Centre Pompidou de... préservatifs. Cette œuvre éphémère, déclinée aux couleurs de l'arc-en-ciel, baptisée Les sons de ma vie. Preservation is life, est visible jusqu'au 5 décembre.

Pour faire echo à un dîner de gala organisé par Aids qui a eu lieu mardi, les six étages du Centre Pompidou se parent de milliers de préservatifs pendant quinze jours. L'artiste irlandais Bryan Mc Cormack, qui a réalisé l'installation éphémère, a tapissé les parois vitrées de l'escalator avec 80 000 tubes en plastique de toutes les couleurs. A chaque étage sa couleur (rose, vert, jaune, rouge, violet, bleu) et son son, celui du battement de cœur d'un être humain.

préservatifs au centre pompidou
Le quatrième étage du Centre Pompidou - © Hervé Véronèse

A mesure que le visiteur grimpe, l'âge du cœur s'élève. A l'étage rose, le premier, on entend les battements d'un fœtus dans le ventre de sa mère. Au deuxième, ceux d'un enfant et ainsi de suite jusqu'au sixième où ce sont ceux de l'artiste lui-même qui a 39 ans. A la nuit tombée, l'œuvre s'illumine grâce aux spots de couleurs intégrés.

L'œuvre est visible jusqu'au 5 décembre à l'intérieur et à l'extérieur du Centre Pompidou.

A lire aussi

Fiac 2016 : les nouveautés

Coluche, rétrospective d'une vie à L'Hôtel de Ville

Les aventures d'Hergé s'exposent au Grand Palais

TP-rama, Toilet Paper investit la Galerie des Galeries Lafayette

Street art et aurores boréales squattent le Palais de Tokyo

Le Grand 8 à la Réserve Malakoff : carte blanche au street art

ParisBouge.com