Crédit Photos : Jean-Denis Izou

Cet ancien bar à filles devenu bar-club-label met une touche décadente et bon esprit au quartier SoPi. On y rôde sans plus tarder.

Si vous cherchez d'où vient le nom Pigalle Country Club, il faut aller trouver la source à Brooklyn. Laurent, l'un des deux patrons, s'est inspiré du Bushwick Country Club, un bar déglingos où il allait quand il vivait à New-York. La version parisienne en a gardé l'ambiance décadente mais avec un confort tamisé à l'anglaise. Côté déco, c'est rouge, c'est noir. Et pour le petit clin d'œil à l'ancien bar à filles, la lampe sexy trône comme une mascotte sur le comptoir. Et qu'est-ce qu'on nous sert au comptoir ? Des cocktails mystérieux comme le Johnny Thunders (vodka, Jagger, mûre, Perrier), le Debbie Harry (vodka, gin, citron, fraise, pamplemousse) le Blues Explosion (whisky, tequila, Pulco, Perrier, curaçao) ou le traître Berry Bitch (vodka, framboise, citron, cranberry). Pour la petite histoire, Laurent était déjà dans le milieu musical, mais côté marketing. Au bout de 10 ans passés à « être la pirouette de la machine », il s'associe à Momo (le 9B, Les Disquaires) pour lancer ce concept de bar musical doublé d'un micro-label publiant des vinyles en édition limitée. Les sensibilités sont majoritairement rock (rock au sens large, rock indé, pop mélodieuse, électro punk), mais Laurent se dit ouvert à tout.
Dans le bar, les DJ sets et les concerts fournissent du rock plutôt pointu en semaine et rock électro le week-end. Le but, c'est de « faire danser les gens » avec notamment des noms de soirées qui déboitent comme Rockabilly Tuesday ou Blood & Glitter.
Tous les mercredis ont lieu des soirées docu-ciné avec open pizza (un verre acheté, une pizza offerte), suivies d'un DJ set. Et comme si ce bon plan ne suffisait pas, on peut se risquer à demander une carte de membre donnant droit à une heure de Happy Hour en plus. Que demander de plus ?

Le Pigalle Country Club est ouvert du mardi au samedi de 18h à 2h.
Cocktails à 7 euros (5 euros en Happy Hour), shots à 3,50 euros.

Pigalle Country Club

Vous avez aimé cet article ?

Et si vous offriez un petit café à l'équipe de ParisBouge ?

 Offrir un café

A lire aussi

Ground Control débarque dans le 12ème

Le Barbylone, nouvelle cave à bières de la rue Marcadet

Bluebird, bar à cocktails, ambiance fish and gin

OFF Paris Seine : un bar flottant s'installe dans un hôtel insolite sur la Seine

Le Jardin Municipal : apéro bucolique au Crédit Municipal de Paris

La Halle Papin : la nouvelle friche culturelle du collectif Soukmachines

ParisBouge.com