Restaurant Restaurant branché Végétarien / vegan Cuisine méditerranéenne

Tekés

4 bis Rue Saint-Sauveur, 75002 Paris, France

C'est au restaurant / comptoir israélien voisin Shabour que le chic club Klay confie son restaurant Tekés. Une cuisine entre Orient et Occident où l'on fait place au cru, au cuit, aux épices, au naturel, au végétal et à la braise. Une cuisine inspirée des héritages et techniques passées, inventive et moderne.

À la carte de Tekés on trouve des mezzés à base d'olives syriennes, tahini d’amandes, babagganoush, massabaha d’haricots blancs, mélasse de grenade, labneh, crème de sésame noir, coriandre, féta et autres saveurs méditerranéennes. On apprécie le spectacle au travers de la cuisine ouverte où oignons, pois chiches, betteraves, citrons et autres saveurs orientales se transforment.

Crédits photos : ParisBouge

L'avis de ParisBouge

Tekés est le nouveau restaurant du Klay, club de sport chic du quartier Montorgueil. Il a ouvert fin janvier dernier. Arthur Benzaquen a confié les clés du restaurant du Klay à son voisin d’en face Assaf Granit, chef du restaurant comptoir étoilé Shabour, déjà à la tête de Balagan et de la toute nouvelle épicerie Shosh, quelques numéros plus loin, sans compter de nombreux restaurants en Israël. Au restaurant Tekés, le chef rend hommage au végétal sous toutes ses formes, créations crues, braisées, épicées et toujours naturelles.

Nous voilà donc parti à la découverte de Tekés, un grand restaurant à la décoration assez minimaliste aux couleurs entre le sable, l’ocre et le gris minéral. Quelques pots de terre, toiles, appliques et des paniers de légumes suffisent à compléter la déco. Au restaurant Tekés on s’installe en salle ou au comptoir face à la grande cuisine ouverte où la brigade anime le restaurant. Au fond du restaurant, place au patio sous la verrière, avec encore quelques tables et places au comptoir extérieur.

Pour nous ce soir, ce sera au comptoir du côté du patio. Face à nous, David, cuisinier fraîchement arrivé à Paris depuis Israël. Il ne parle qu’anglais et hébreux, et c’est à lui directement que nous passons commande. Sur la carte, pas mal de plats qui en disent peu, il faut décoder ou laisser le hasard faire les choses. David nous recommande Le brulé de Cécile, (Cécile Levy, cheffe du restaurant Tekés), une crème brûlée à l'artichaut, original cet artichaut sucré, et visuellement c’est surprenant. Derrière, l’Afouna, un œuf poché, accompagné d'une crème de légumes verts et menthe, avec des framboises, bien rafraîchissant après cette crème brûlée. En parcourant la carte on est assez surpris d’y voir des carpaccio, des huîtres ou du foie de volaille. David nous explique que ce sont des plats végétariens qui imitent ces plats mentionnés. On commence à comprendre que beaucoup de plats de la carte sont des trompe l'œil, on comprend mieux la crème brûlée. Le chef tient à nous faire goûter son huître végétale, de courgettes, estragon, sauge. On vous laisse jeter un œil à nos photos pour constater le résultat plutôt réussi de son interprétation. S'enchaînent encore l’Aboukir, des gnocchis aux épinards et aubergine, et la Route de la soie, un gros steak brûlé et caramélisé de céleri rave, servi avec une sauce sucrée de clémentine et gingembre, bien copieux. C’est en hommage à un plat du chef Eric Frechon, chef du Bristol et ami d’Assaf Granit, qu’ici chez Tekés une version végétale de cette boîte de caviar a été imaginée. On voyait David la préparer devant nous depuis notre arrivée, trop curieux on se laisse également tenter. Encore un plat original, mousseline de lentilles et pommes de terre dans le fond de la boîte, recouverte de lentilles beluga croquantes, un beau choc de textures et un visuel renversant. On termine avec deux desserts de la carte impossible à déchiffrer sans appeler l’assistance. Après explications, il y a de la mousse au chocolat à l’huile d’olive, un cake moelleux au citron, un abricot sous toutes ses formes, de la fraise en fruit et en glace et un millefeuille revisité. C’est pas mal, la fraise sous diverses textures remporte le duel face au millefeuille à la lavande qui ne se ressent pas vraiment, tout en restant gourmand et léger pour ce type de pâtisserie.

Tekés c’est une belle expérience végétale, qui change des adresses levantines qu’on a pu déjà découvrir. Ici pas de houmous, de tahini, de falafels, mais un travail sur les cuissons et les associations, sans oublier l’effort fait sur le visuel des plats trompe l'œil. C’est aussi un voyage, par la décoration, les matières, les bougies, la vaisselle artisanale, la musique… Notre expérience nous pousse à vous recommander de vous installer au comptoir. Le spectacle, l’animation et la proximité avec les cuisines où résonnent les « oui chef ! » apportent un vrai plus à ce moment. Un moment d’échange et de partage avec les chefs et nos voisins aidé par les nombreuses tournées de shots offertes entre les plats par les brigadiers qui trinquent avec nous. On a pas mal attendu avant de venir chez Tekés mais ça valait le coup, on s’en souviendra.

Pour l’addition, les plats vont de 9€ à 28€ et les desserts entre 8€ et 14€. Comptez deux assiettes par personne, trois pour les plus déterminés, et un dessert, et partagez les biensur.

Visité par la rédaction le 4 août 2022.

Voir tous les restaurants testés à Paris
Recevez par e-mail nos prochains avis de restaurants

Adresse

4 bis Rue Saint-Sauveur, 75002 Paris, France

Afficher sur un plan

Téléphone

07 81 42 54 74

Réserver une table

Horaires

lundi - dimanche19:00 - 02:00

Attention, beaucoup de restaurants sont fermés en août ou adaptent leurs horaires d'ouverture. Renseignez-vous ou réservez en ligne pour éviter les mauvaises surprises. Sinon vous pouvez consulter notre guide des restaurants ouverts en août à Paris pour découvrir un nouveau restaurant testé et validé par la rédaction de ParisBouge.

Ajouter Tekés aux favoris

ajouter

Prochains événements

Aucun événement à venir pour Tekés.

écrire un avis

Avis Tekés

Votre avis

{[{ userReview.body }]}

Pas encore d'avis pour Tekés.