Restaurant Bar Cuisine française Bar à cocktails Bistronomie

Mistinguett

Casino de Paris, 16 Rue de Clichy, 75009 Paris, France

Installé au sein du Casino de Paris, rue de Clichy, le restaurant Mistinguett rend hommage à sa vedette, meneuse de revue hors-pair. Mistinguett est une adresse ouverte de jour comme de nuit où on célèbre la cuisine française et trinque à la vie et à la fête. Bonne nouvelle, pour un dîner tardif, la cuisine du restaurant Mistinguett ferme à minuit.

Crédit photo : ParisBouge

L'avis de ParisBouge pour le restaurant Mistinguett

Au premier étage du Casino de Paris vient d’ouvrir discrètement un restaurant. Ca n'est pas une première, dans les années 1920, une brasserie chic au doux nom de Perroquet dont la meneuse de revue Mistinguett était la marraine, attirait alors tous les artistes et têtes couronnées. Un siècle plus tard, le restaurant Mistinguett voit le jour, un restaurant en hommage à la vedette.

Le restaurant a été entièrement refait, et en pénétrant sur ce balcon qui surplombe le hall d’entrée Napoléon III, on ne peut qu’admirer le travail de décoration des architectes d’Atelier Ha. Un décor tout de rouge théâtral qui s'intègre parfaitement au lieu, une immense hauteur sous plafond, une disposition façon brasserie d’époque, avec des alcôves, et une grande table face au magnifique bar situé juste sous le beau vitrail du Casino de Paris, qui en cette journée ensoleillée, fait ressortir toutes ses couleurs. Le fameux effet waouh s’empare de nous. L'excitation provoquée nous rend impatient de découvrir le menu et de voir si dans l’assiette aussi ça fait waouh.

Pour ce déjeuner, le restaurant qui vient à peine d’ouvrir il y a trois jours seulement, est encore en plein rodage, on sera donc tolérant sur les petits cafouillages, d’autant qu’on est en plein shooting photo de la déco et qu’il y a pas mal d’agitation. Par contre, pas encore beaucoup de clients, une fois n’est pas coutume, on est les premiers à s’aventurer dans ce nouveau restaurant parisien à haut potentiel.

Au restaurant Mistinguett la carte du déjeuner est assez courte, trois entrées, trois plats, trois desserts. Une formule déjeuner à 32€ avec plats imposés et des suppléments si l’envie de taper dans les autres suggestions du menu vous prend. Si on change l’entrée, le plat et le dessert, ça peut monter à 11€ de supplément. On découvre une cuisine fraîche, façon bistronomie de l’est parisien, des assiettes créatives du chef Etienne Daviau, un ancien chef à domicile passé par les étoilés comme L'Epicure au Bristol avec le Chef Eric Frechon et Senderens sous la direction de Jérôme Banctel. On se lance avec l’entrée du jour : Maquereau à la flemme, crème wasabi, betterave, sauce teriyaki, condiment vinaigre de cidre et betterave, une belle entrée au beau dressage. On s’écarte ensuite du plat du jour avec le Suprême de volaille et chou farci à la pistache et citron confit, et la carotte en deux textures : purée de carotte au gingembre et une carotte légèrement cuite, encore croquante, le tout arrosé d’une sauce savagnin et foie gras. Le poulet est parfaitement cuit, il a été cuit sous vide à basse température, ce qui le rend très juteux. La purée est aussi une belle réussite. La farce du chou est un peu trop discrète. On termine tout en douceur avec le dessert du jour, la Tarte citron menthe basilic déstructurée. Addition : 38€ (5€ de supplément pour la volaille et 1€ pour l’eau filtrée, 1€ par personne). C’est assez cher pour le déjeuner, mais on a été assez convaincu pour revenir quelques jours plus tard en soirée voir le lieu de nuit. Déjà plus de monde ce soir-là, un peu plus animé, en musique. On goûtera, accompagnés de cocktails signature, quelques plats de la carte du soir. Le Velouté de potimarron, châtaigne fumée, noisettes, chips de persil, citron caviar (13€), le potimarron est bien présent, pour le reste, on cherche encore. Du côté des plats, le Cabillaud nacré à l'huile d'olive, salicorne, coquillages, artichauts violets cuits au jus de coquillages, condiment ail, oxalis (29€), et le Filet de turbot cuit sur l'arête, mousseline de topinambour, feuilles d'épinards tombées au beurre noisette, marrons grillés, sabayon (39€). Les cuissons sont maîtrisées, le poisson est nacré comme promis. On retrouve des similitudes dans la construction des plats, avec les légumes en différentes textures, purée et rôti, et un jus ou une sauce. C’est bien mais des goûts un peu plus prononcés seraient les bienvenus. Pour les desserts, un Riz au lait (11€) assez liquide, comme on aime, mais il y a débat à la table s’il doit être plus compact ou non. Et un très bon Entremet chocolat guanaja, praliné amande-noisette, feuillantine (13€).

Des tarifs plutôt tirés vers le haut, aussi bien au déjeuner qu'au dîner. Ça annonce le positionnement chic de l’établissement. Le restaurant Mistinguett cherche sa clientèle entre cadres du quartier en journée et oiseaux de nuit en soirée. La cuisine suit. C’est très prometteur. On nous annonce que prochainement il y aura des happenings pour animer les dîners, on reviendra voir ça.

Visité par la rédaction le 28 février 2023.

Voir tous les restaurants testés à Paris
Recevez par e-mail nos prochains avis de restaurants

Téléphone

01 48 74 85 41

Réserver une table

Horaires

lundifermé
mardi - vendredi12:00 - 15:0019:00 - 01:30
samedi19:00 - 01:30
dimanchefermé

Ajouter Mistinguett aux favoris

ajouter

Prochains événements

Aucun événement à venir pour Mistinguett.

écrire un avis

Avis Mistinguett

Votre avis

{[{ userReview.body }]}

Pas encore d'avis pour Mistinguett.