Restaurant Bar Cuisine orientale Bar à cocktails

Gala

6 Rue Arsène Houssaye, 75008 Paris, France

Le restaurant Gala se veut la réinvention d’une demeure orientale, festive et décadente. Inspirée des grandes réceptions données aux confins du désert dans les années soixante-dix, elle est une ode à la grande cuisine, conviviale et traditionnelle, à la vraie fête et à la liberté. Le restaurant est une représentation fictive des palais orientaux dans lesquels se jouaient les fêtes d’hier.

La cuisine, absolument centrale dans la culture arabe, reste le point de communion central du restaurant Gala. Sur la carte on trouve des plats classiques : tajines de poulet ou légumes, une pastilla de poulet effiloché aux amandes et cannelle, un poulpe croustillant à l’oriental ou des plats à partager comme l'épaule d’agneau confite 12h, un bar entier ou encore une côte de bœuf Angus.

Le restaurant Gala fonctionne en deux services, un premier à partir de 19h00 qui permet de profiter du lieu et de discuter, et le second à partir de 22h15 qui est bien plus festif.

Crédit photo : Eclosion, ParisBouge

L'avis de ParisBouge

Après avoir rendu la cuisine végétarienne festive avec leur premier restaurant Ora, voici que l’équipe d’Entourage Paris ouvre Gala, un restaurant oriental festif dans un tout autre quartier et une toute autre ambiance. Si vous vous êtes déjà rendus à Marrakech et que vous avez traîné dans les restaurants du quartier de l’Hivernage, au Jad Mahal ou au Comptoir Darna pour ne citer qu’eux, vous ne serez absolument pas dépaysés en vous rendant chez Gala. On y retrouve tout ce qu'on peut vivre là-bas. On y dîne dans une ambiance festive à la déco des mille et une nuits, les filles sont sur leur 31, videur à l’entrée du resto, musiciens et danseuses orientales passent de table en table pour assurer le show, sur fond de musique deep house orientale sélectionnée par le dj en cabine… C’est un peu le grand écart avec nos déjeuners habituels mais n’y voyez rien de péjoratif, Gala nous a promis du voyage et la promesse est tenue, tant par l’ambiance que par la cuisine du Chef Vladimir Rapoport (finaliste objectif top chef 2016) qui propose une carte aux saveurs orientales sous forme de plats à partager. Une de plus en effet, mais quand il s’agit de cuisine orientale, là ça a du sens… La configuration du lieu est d’ailleurs propice aux grandes tablées pour venir dîner et faire la fête en bande d’amis avec des tables d'hôtes, petits salons ou grandes tables rondes.

Venus à deux seulement ce soir, on fait classique avec deux entrées, deux plats et deux desserts. On commence avec un bon petit caviar d’aubergines façon Zaalouk (16€), une recette populaire du Maroc, et les (grosses) brochettes d’agneau et veau façon Kefta (24€) servies avec une sauce à la menthe, une entrée assez copieuse pour en faire un plat à elle seule. Les brochettes sont bonnes, bien parfumées d'épices, mais un peu trop cuites à notre goût. Mais quand on en commande au Maroc, c’est également toujours trop cuit alors on dira que c’est pour encore plus d’immersion ! Il faudra patienter pas mal de temps pour voir nos plats arriver, l'occasion de profiter du spectacle. Notre poulpe croustillant à l’orientale arrive enfin, bonne cuisson, bien grillé, posé sur sa sauce pois chiche, sauce qui ressemble plutôt à une sauce tahini, avec persil et grenades. Les sides sont en option : des Baby carottes caramélisées, servies avec une belle purée de carotte onctueuse au cumin, et le Masfouf dattes et pistaches, de la semoule aux fruits secs, moins convaincant. En second plat, on a pris la Pastilla de poulet effiloché, oignons, amande, cannelle et jus de volaille. La gourmandise par excellence ! De là à nous couper la faim pour le dessert ? Pas encore… Quatre desserts sont proposés, dont deux à partager : un macaron géant à la rose et une pavlova aux agrumes. On prendra l’option desserts individuels, qu’on partagera. Un Paris-Casa (16€), comme un Paris-Brest mais dans un gros chou, où la crème de sésame remplace la crème pralinée. Bien que très lourd et bien sucré, on est sous le charme. Pour finir sur un peu de fraîcheur, la Salade de suprêmes d’orange avec son petit granité (12€) arrive à point.

Et bien pour un restaurant festif, la cuisine est au-dessus de ce qu’on trouve habituellement. Là où généralement les prix nous assomment pour une cuisine souvent déplaisante, ici on s’en sort pour 74€/personne, sans vin (verres entre 12€ et 15€) ni cocktail (18€). Ça reste un tarif élevé mais pas tant que ça pour un restaurant festif si on compare, ni pour un dîner dans un restaurant à deux pas des Champs-Elysées, et surtout… c’est bon. Dès janvier, un bar ouvrira au sous-sol, un bar aux allures de hammam, pour ceux qui souhaitent juste venir chez Gala pour boire un verre et profiter de la soirée sans y dîner, quelle curieuse idée !

Visité par la rédaction le 22 décembre 2022.

Voir tous les restaurants testés à Paris
Recevez par e-mail nos prochains avis de restaurants

Adresse

6 Rue Arsène Houssaye, 75008 Paris, France

Afficher sur un plan

Téléphone

06 17 93 52 38

Réserver une table

Horaires

lundi - mardifermé
mercredi - samedi19:00 - 02:00
dimanchefermé

Ajouter Gala aux favoris

ajouter

Prochains événements

Aucun événement à venir pour Gala.

écrire un avis

Avis Gala

Votre avis

{[{ userReview.body }]}

Pas encore d'avis pour Gala.