Les meilleures piscines à Paris. Ici, la piscine de la Butte aux Cailles.

A la recherche d'une piscine à Paris ? Si la Seine est exclue en terme de baignade parisienne, la ville de Paris compte 39 piscines. Souvent vieillissantes et souvent fermées pour cause de divers problèmes techniques, la ville de Paris a investi jusqu’en 2020 150 millions d’euros pour les réhabiliter. Dans le cadre du plan Nager à Paris, la capitale devrait prochainement compter 11 nouveaux bassins, donc 5 en plein air. En attendant, ParisBouge.com vous propose une sélection des meilleures piscines à Paris. Parmi les plus belles, les plus estivales, les plus insolites. Se baigner à Paris cet été ? C’est possible, et c’est même agréable, suivez juste notre guide des piscines à Paris.

Piscine de la Butte aux Cailles

Alimentée par une nappe d’eau chaude naturelle, la piscine de la Butte aux Cailles est construite sur un puits artésien, conçu en 1866 par François Arago. En 1908 sont construits des bains douches à cet emplacement avant de devenir, en 1924, une piscine. Au-dessus de ses bassins, la piscine de la Butte aux Cailles se dresse sous forme de voûte de ciment armé soutenue par sept arches de béton. Son architecture et sa façade de briques rouges font d’elle une des plus belles piscines de Paris, classée aux Monuments Historiques en 1990. Son plus ? Un bel espace solarium.

La piscine de la Butte aux Cailles, 5 place Paul Verlaine, 75013 Paris. Numéro : 01 45 89 60 05

Piscine Joséphine Baker

Crédit photo : Sophie Robichon.

Ça vous dirait de nager dans la Seine ? Ne criez pas tout de suite. Mais la piscine Joséphine Baker, paquebot flottant, offre l’alternative idéale depuis 2006. Installée sur la Seine au niveau du quai François Mauriac, cette piscine municipale parisienne est faite de verre et d’acier, designée par l’architecte Robert de Busni. Elle a un bassin de 25 mètres flottant et une pataugeoire de 50 mètres carrés, en plus d’une salle de sport et d’un sauna. L’été, le toit au-dessus du bassin se découvre pour nager en plein air. Au dessus s’installe un solarium en bois. La piscine Joséphine Baker a failli couler en 2007, elle est maintenue sur les flots par vingt flotteurs métalliques.

La piscine Joséphine Baker, Port de la Gare, quai François Mauriac, 75013 Paris.

Piscine Keller

Crédit photo : Gérard Sanz.

La piscine Keller abrite un bassin olympique de 50 par 15 mètres très prisé des sportifs. Séparé en lignes de nage selon plusieurs niveaux, il est réservé aux nageurs. Un plus petit bassin accueille les barbotteurs de tous âges, il mesure 15 par 7 mètres. Placés sous un long plafond vitré, les deux bassins de la piscine Keller sont totalement découvrables pour les beaux jours d’été. Si la piscine Keller n’est pas équipée de solarium, on pourra toujours bronzer depuis l’eau ou sur le bord des bassins. 

La piscine Keller, 14 rue de l’Ingénieur Robert Keller, 75015 Paris.

Piscine Georges Vallerey

Crédit photo : Déborah Lesage.

Avec son architecture un poil vieillote, la piscine Georges Vallerey n’a rien d’extraordinaire. Construite en 1924 et rénovée en 1989, elle se trouve dans le 20ème arrondissement. Son plus ? Son bassin olympique se découvre à l’été. Sur les côtés de la piscine, des bancs longent l’eau. L’été on y dépose sa serviette en profitant des rayons du soleil, sans trop d’espace non plus. Nageurs de l’Est parisien, cette piscine est pour vous.

La piscine Georges Vallerey, 148 avenue Gambetta, 75020 Paris.

Piscine Georges Hermant

L’été dernier, après deux ans de travaux, rouvrait la piscine Georges Hermant. Avec son bassin olympique de 50 par 20 mètres, elle se découvre intégralement pour l’été. Habituellement couverte par un velum, la piscine Georges Hermant a des gradins sur le côté du bassin pour étaler sa serviette et bronzer au soleil. En plus, la piscine dispose d’un espace solarium avec de la pelouse. 

La piscine Georges Hermant, 8-10 rue David d’Angers, 75019 Paris.

Piscine Espace Form Oberkampf

Discrète, la piscine Espace Form Oberkampf vaut vraiment le détour. L’une des première piscines parisiennes, ouverte en 1886 et classée Monument Historique, accueille un petit bassin de 17 mètres en forme de L, hammams, saunas et une salle de sport. Anciens bains douches, elle est courue pour son esthétique rétro par les tournages de films. Son look est typique des vieilles piscines avec ses vestiaires en balcon sur deux étages aux portes vintage.  Si vous prenez les escaliers jusqu’en haut, vous découvrirez un petit solarium insoupçonné.

L’Espace Form Oberkampf, 160 rue Oberkampf, 75011 Paris.

Piscine Pailleron

Crédit photo : Déborah Lesage.

Ouverte en 1933, la piscine Pailleron est le fruit de l’architecte Lucien Pollet. Avec sa brique rouge et son style art Déco, elle est classée Monument Historique alors qu’elle est désaffectée en 1998. De 2001 à 2006, d’importants travaux de rénovation lui permettent de rouvrir. La nouvelle piscine Pailleron, toujours installée dans son bâtiment d’origine garde son charme d’antan avec ses cabines d’époque en galeries hautes. Si les bassins sont couverts d’une verrière, la piscine Pailleron dispose d’un large espace solarium avec de la pelouse, connu pour être le lieu de réunion des familles.

La piscine Pailleron, 32 rue Edouard Pailleron, 75019 Paris.

Piscine Pontoise

Construite en 1933, la piscine Pontoise est connue pour être l’une des plus belles de Paris. Son bâtiment, qui abrite un grand bassin de 33 mètres de long surplombé d’une verrière et de cabines d’époque en galeries hautes est classé aux Monuments Historiques. Le soir, elle baisse les lumières en n’éclairant que le bassin et laisse ses nageurs barbotter sur fond de musique classique jusqu’à 23h45. Le meilleur choix pour un bain de minuit.

La piscine Pontoise, 19 rue de Pontoise, 75005 Paris.

Piscine Roger le Gall

Construite en 1967, la piscine Roger Le Gall se découvre aux beaux jours, entre juin et septembre et laisse ses baigneurs nager dans un bassin sportif de 50 par 15 mètres. La piscine Roger Le Gall s’équipe d’une pelouse où bronzer et d’une terrasse avec chaises longues. Si sa structure paraît assez classique, elle fait preuve d’une originalité qui lui est propre en réservant ses bassins à un club naturiste trois soirs par semaine.

La piscine Roger Le Gall, 34 boulevard Carnot, 75012 Paris.

Piscine Molitor

Crédit photo : Fanny B / ParisBouge.com.

Inaugurée en 1929, la piscine Molitor a fait rêver les parisiens jusqu’en 1989. Avec ses grands bassins, ses espaces sablés de part et d’autre de la piscine extérieure et ses murs jaunes, elle attire tout un tas de célébrités. Jugée insalubre à cette date, Molitor est fermée puis désaffectée. Vidée, elle devient le haut lieu de l’underground parisien, véritable temple du street art. À sa réouverture en 2014, l’architecture art Déco du bâtiment abrite deux bassins. Au rayon piscine de luxe : la piscine Molitor, classée Monument Historique, a retrouvé son chic d’antan. Le prix à la journée ? 180 euros. Molitor arbore aujourd’hui un bar rooftop avec vue sur le bassin extérieur.

La piscine Molitor, 13 rue Nungesser et Coli, 75016 Paris.

La piscine insolite du OFF Paris Seine

Crédit photo : Jane Roussel / ParisBouge.com.

Bonus : Ne vous attendez pas à sauter d’un plongeoir et barbotter des heures dans le bassin du OFF Paris Seine. La Péniche hôtel, première du genre à Paris, accueille le public dans son bar tous les jours de 17h à 1h. Sur le pont central, à l’avant du bateau, on trouve un petit bassin dans lequel se tremper jusqu’à la taille en sirotant un cocktail devant le pont d’Austerlitz. Au mieux, la piscine du OFF Paris Seine offre une alternative fraîcheur aux chaudes soirées d’été dans un joli cadre.

La péniche OFF Paris Seine, 20 Port d’Austerlitz, 75013 Paris. Ouvert tous les jours de 17h à 1h.

ParisBouge.com