Restaurant Salle de concert Salle de spectacles Galerie d'art Bistronomie

L'Entrepôt

7-9 rue Francis de Pressensé, 75014 Paris, France

À la fois cinéma, galerie, événements, salle de concerts, restaurant et bar, l'Entrepôt est un lieu de vie multiculturel.

Pour faire revivre l'espace restauration de l'Entrepôt, les propriétaires se sont tournés vers Fulgurances. Avec leur restaurant/incubateur Fulgurances l'Adresse ouvert en 2015, ils ont croisé beaucoup de jeunes cuisiniers brillants. L'idée est donc de leur donner un nouvel espace de jeu, en gardant le même principe : des chefs en résidence prennent possession du lieu durant quelques mois. Ils seront accueillis par Valentine Guénin, cheffe exécutive du restaurant l'Entrepôt. Avec sa brigade, elle assure les déjeuners du mercredi au samedi.

Crédit photo : ParisBouge

L'avis de ParisBouge

Fulgurances s’est fait une réputation par son concept de résidence de chefs, le principe : le restaurant invite pendant quelques semaines ou mois, un jeune chef à imaginer une carte pour le restaurant. Si vous êtes comme nous, des early adopters de la gastronomie, en attente permanente de nouveauté et de surprises, et excité à l’idée de croiser peut-être avant tout le monde un futur prodige de la cuisine française, c’est vraiment l'expérience à vivre. Face au succès rencontré par son premier restaurant l’Adresse dans le 11ème, l’équipe de Fulgurances s’est vue confier les clés des cuisines du restaurant du cinéma indépendant l'Entrepôt, une ancienne imprimerie située derrière la gare Montparnasse dans le 14ème arrondissement. Le restaurant est vraiment sympa, un loft à la déco industrielle, belle hauteur sous plafond, un staff accueillant et une grande baie vitrée donnant sur un jardin qui permet de doubler la capacité dès qu’il fait beau, un vrai bonheur pour les déjeuners ou dîners durant les beaux jours.

Jusqu’au 30 juillet, le restaurant accueille le soir Patrick Nguyen, un jeune chef d’origine vietnamienne, d’abord étudiant en biologie et chimie, passé par la parfumerie avant de bifurquer vers la cuisine et de rejoindre les Apothicaires à Lyon pendant cinq ans. Pour son menu au restaurant l'Entrepôt Fulgurances, il mêle ses influences asiatiques à la gastronomie française sans pour autant faire de la cuisine fusion. Le chef ne manque pas d’audace, peut-être un peu trop parfois mais c’est le jeu ! On vient ici pour ça. Un menu à 45€ avec trois amuses bouche, deux plats parmi une carte de sept, et un dessert au choix ou fromages.

Parmi les amuses bouche, le haddok tomates et poivron jaune ainsi que le basilic courgette pêche et combawa font l’unanimité. Le « pastrami TDV» au Gochuang (pâte de soja fermentée pimentée), avec TDV pour signifier tête de veau, peut clairement en arrêter quelques-uns. Mais on est là pour la découverte alors on fonce dedans, c’est fumé, fermenté, piquant, un peu gras, mais savoureux tel un bon pastrami. Pour les plats on a partagé quatre assiettes : les Sardines et andouilles, un autre produit pas facile d’accès, mais le tout rassemblé en une bouchée adoucit le goût de l’andouille. Deuxième assiette, une Aubergine cuite dans du lait façon pain perdue, nappée d’une sauce hollandaise à l’huile de palme, mais une huile de palme cultivée dans des conditions respectueuses de l'environnement. Bon, pour la sauce il y en a clairement trop à notre goût, comme si la sauce était l'élément principal de l’assiette et renvoyait l’aubergine au rôle de condiment. Place à nos deux plats préférés : un Tartare de bœuf, œuf de cent ans, gingembre, et le Riz grillé, rose, menthe, safran, un plat plein de saveurs qui ressemble plus à un accompagnement mais c’est parfait dans notre dégustation façon assiettes à partager. Pas de fromage, on termine avec les deux desserts : Gelée de lavande, orange et noix caramélisées, la lavande est assez forte mais ici l'équilibre est bien trouvé avec le reste sucré. Enfin le dernier dessert, des profiteroles au malabar, où le chef nous invite à deviner les ingrédients, tous naturels et de saison, qui permettent de recréer ce goût de malabar. Attention spoiler : fraise, melon, pastèque, fleur d’oranger, vanille et lait concentré. C’est très régressif, mais une préférence quand même pour le premier dessert.

Finalement pour 45€ c’est honnête, certains plats cherchent encore leur équilibre et des réglages ont sûrement déjà été apportés depuis notre passage, mais la créativité des plats et les associations sont intéressantes, bien qu'il faut être un peu aventurier et pas trop difficile. On est venu pour de la découverte, on en a eu ! Et on remet une couche sur le cadre qui est vraiment agréable pour un soir d’été.

Visité par la rédaction le 29 juin 2022.

Voir tous les restaurants testés à Paris
Recevez par e-mail nos prochains avis de restaurants

Téléphone

01 45 40 07 50

Réserver une table

Horaires

lundifermé
mardi19:00 - 22:00
mercredi - samedi12:00 - 14:3019:00 - 22:00
dimanchefermé

Attention, beaucoup de restaurants sont fermés en août ou adaptent leurs horaires d'ouverture. Renseignez-vous ou réservez en ligne pour éviter les mauvaises surprises. Sinon vous pouvez consulter notre guide des restaurants ouverts en août à Paris pour découvrir un nouveau restaurant testé et validé par la rédaction de ParisBouge.

Ajouter L'Entrepôt aux favoris

ajouter

Prochains événements

Aucun événement à venir pour L'Entrepôt.

écrire un avis

Avis L'Entrepôt

Votre avis

{[{ userReview.body }]}

Pas encore d'avis pour L'Entrepôt.

Les archives du mag