Sarh - Festival Fragile
concert Paris

Sarh - Festival Fragile

Événement publié par ParisBouge

date et heure

de 20:30 à 23:30

tarif

22.00 €

style

musique éléctronique

infos

DJ Pone et José R. Fontao


Sarh, c'est une ville bruissante plantée au milieu du Sahel. Et Sarh, c'est désormais le nom aux allures de grand ailleurs d'un drôle de duo. Car voilà : DJ Pone et José Reis Fontao, on ne les aurait pas trop imaginés composer ensemble. Le premier est un Dj hip hop virtuose, champion du turnablism, connu pour son activisme furieux au sein des collectifs Birdy Nam Nam, Triptik ou Svinkels, et récemment signé en solo chez Ed Banger. Le second est un musicien rock ardent, chanteur guitariste des Stuck in the Sound. Sauf que les deux n'aiment manifestement pas les cases auxquelles le succès fatalement vous assigne. C'est ainsi que Pone, s'éprend un jour d'un morceau de Radiohead, All I need, et se met à bricoler des tracks beaux bizarres. La suite, c'est lors d'une soirée en boîte qu'elle a lieu : Pone confie à Jean Nipon qu'il est sur un projet en attente d'un chanteur. Ce dernier lui désigne spontanément José, assis dans un coin, en précisant : « lui, il a une voix qui défonce ». Rendez-vous est pris. « Il m'a fait écouter Urquinaona, se souvient José, et j'ai adoré l'atmosphère désertique, onirique qui s'en dégageait ». Le lendemain Pone reçoit sa compo enrichie d'une ligne mélodique expectorée par José. « J'étais en train d'écouter, raconte Pone, assez troublé par ce qu'il avait fait de ma musique quand ma compagne s'est écriée : "c'est magnifique !". Voilà, c'était parti.»
C'est un genre d'amitié de travail qui va animer les deux garçons plusieurs mois durant, une histoire de compos bricolées dans un train entre Madrid et Barcelone, de chansons enregistrées à deux du mat' dans la cuisine d'un appartement, d'une conversation complice qui ne cesse de s'enrichir des idées de l'un et de l'autre. Comme un jardin semi secret où Pone et José s'offrent le luxe de prendre l'exact contre-pied de leur quotidien au sein des Birdy ou des Stuck. Résultat inattendu : Sarh n'est absolument pas hip hop et surtout pas rock. Plutôt électro envoutant et pop mélodique. Gorgé, aussi, de souvenirs adolescents : le spleen lyrique des Dead Can Dance qu'écoutait amoureusement José, et les B.O. déviantes de John Carpenter ou Dario Argento qui fascinaient tant Pone. Une musique inquiète et rêveuse, dense aussi, mais qui n'a pas peur des silences.

Voulez-vous y participer ?

0 participants

Commentaires

Aucun commentaire, soyez le premier à en laisser un à propos de l'événement Sarh - Festival Fragile

Connectez-vous pour laisser un commentaire

ParisBouge.com