- par

Le No Comment, le nouveau club de la rue de Ponthieu

Ex-haut lieu du libertinage parisien, le No Comment est le nouveau repère des trentenaires branchés. Inauguré le 10 novembre dernier, le club, jadis échangiste, change d'orientation tout en conservant son cadre érotique.

La salle du No Comment au sous-sol

On ne compte plus le nombre de lieux de la nuit situés dans la rue de Ponthieu : le Régine's, le Schmuck, le Neo, le Mathis ou le Pink Paradise entre autres. Même si le No Comment est un énième club qui ouvre dans le coin, le concept va à coup sûr marcher. Repris par l'équipe de Laurent de Gourcuff des Planches et du Raspoutine en association avec Benjamin Patou, déjà propriétaire du Bus Palladium et du 1515 notamment, ce nouveau lieu attire déjà les trentenaires branchés friqués. Le club a été refait mais tout en gardant le principe des alcôves et en recréant une déco érotique. Talons aiguilles et culottes sexy accrochés au mur, tapisserie en léopard, moquette rouge ou encore serveuses déguisées en soubrette... rappellent l'autre vie du No Comment.

Le No Comment est ouvert tous les jeudis, vendredis, samedis et veilles de jours fériés.